Le parcours de Pascal MARTIN

 

CADRE DANS L'INDUSTRIE CHIMIQUE

Pmartin cadre

Pascal MARTIN scientifique de formation (Ingénieur de l'Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Paris en 1980) commença la pratique du Yoga en 1981 avec Monsieur MARCAIS, le premier professeur de Yoga à Lyon. Il étudia et pratiqua le Bouddhisme tibétain principalement au centre de Kagyu Ling à Toulon sur Arroux pendant près de 20 ans où il fut résident et effectua une retraite. Il intégra ensuite la célèbre formation de Professeur de Yoga Satyananda du Centre de Yoga de l'Aube à Chesley relié à la grande tradition de Swami Satyananda Saraswati fondateur de la Bihar Yoga School, la plus grande Université de Yoga de l'Inde actuellement.

 

photo "La Grave 1981"

Dix années de responsabilités dans une très grande entreprise chimique française entre-coupées par des vacances en Egypte, en Inde et aux USA, lui ont montré la futilité de la recherche de la compétition à tous prix s'il n'y a pas de valeurs humaines prises en compte. Le stress des employés cadres comme non-cadres ainsi que la perte d'un sens à la vie pour la majorité du personnel lui ont fait prendre un congé sabbatique pour faire une pause et se reposer les vraies questions :

  • pourquoi je travaille ?
  • pourquoi j'ai fait des études ?
  • pourquoi je coure avec les autres et vers où ?

Et pendant ce congé sabbatique, j'ai donné ma démission.

 

KAGYU LING

(ci-joint avec Lama Tempa Gyamtso en 1991, Maître de retraite de kagyu Ling / Toulon sur Arroux) 

Il rejoint le monastère bouddhiste de tradition tibétaine à KAGYU LING (Toulon sur Arroux) qu'il fréquentait depuis de nombreuses années. Il y travailla plusieurs mois en tant que résidents et fit une retraite isolée de 6 mois. C'est au cours de cette retraite qu'il envoya sa lettre de démission à son employeur. Puis il partit une troisième fois en Inde, pour 6 mois.

Il reçut ensuite l'autorisation d'enseigner le YOGA TIBETAIN ainsi que la méditation par Le Vénérable Lama SEUNAM TCHEUPEL Directeur de KAGYU LING. Il effectua ainsi plusieurs week end de yoga tibétain au centre d'Estissac dans l'aube. Il encadra aussi pendant 5 années à TROYES (à NOTRE DAME EN L'ISLE) toutes les semaines une méditation de tradition tibétaine (basée sur la compassion et le calme mental).

Il donna aussi des cours de Tibétain durant plusieurs années à PONT SAINTE MARIE, dans l'agglomération de TROYES ainsi que des cours de calligraphie tibétaine..

Pascal gong 2Pascal gong 1

 

 

 

LE YOGA TRADITIONNEL

 

Après donc une vingtaine d'années d'études et de pratiques du Bouddhisme tibétain, il décida d'approfondir la pratique du YOGA TRADITIONNEL : l'origine des enseignements des grands sages connus du Tibet. C'est là qu'il rencontra les Swamis du centre de Yoga de l'Aube qui enseignent selon une méthode traditionnelle basée surtout sur la connaissance de soi. L'obtention du diplôme de professeur est utile en occident seulement comme reconnaissance de l'enseignement reçu.

18 mail

(salle dédiée à la pratique du yoga et de la méditation : 2010)

En effet dans le YOGA TRADITIONNEL, on agit sur le mental de façon indirecte par le corps et la respiration.  Les ASANAS (postures statiques ou dynamiques) associés au PRANAYAMA (exercices de respiration non naturelle), à certains verrouillages (BANDHAS) et gestes psychiques (MUDRAS) permettent d'obtenir des états mentaux directement.

Ce Yoga est enseigné par SWAMI SATYANANDA mondialement reconnu et par son principal disciple SWAMI NIRANJANANANDA qui créa la première Université de YOGA reconnue par le gouvernement Indien.

C'est ce qu'on peut donc appeler LE YOGA TRADITIONNEL avec en plus une approche scientifique de l'anatomie, des différents systèmes du corps (nerveux, cardiaque, pulmonaire, endocrinien, circulatoire), des fonctions du cerveau, et des différents niveaux de conscience.

On expérimente ainsi sans se forcer par le mental des états :

  • de calme, de paix intérieure,
  • de disponibilité,
  • de conscience,
  • de notion d'espace,
  • de lâcher prise
  • de témoin neutre, de spectateur,
  • de notions vraies de vie et de mort,
  • de silences particuliers,
  • de compassion,
  • de bonheur,
  • etc,...

Commencer par la méditation peut amener des perturbations ; car essayer de maîtriser son mental par son mental ce n'est pas facile. Il peut en résulter des déséquilibres de la personnalité. Il en résulte donc des déceptions et des découragements.

.

 

LA FORMATION DE PROFESSEUR

 

Pascal entrepris donc en 2000 une formation sur 4 ans de Professeur de Yoga Satyananda reconnue par la FIDHY (Fédération Inter-enseignements de hatha Yoga), l'UEY (Union Européenne de Yoga) et la Bihar Yoga Bharati (Institut Supérieur des Sciences du Yoga en Inde, la première Université de Yoga reconnue par le gouvernement indien).

Il enseigne donc maintenant dans la région de TROYES, en particulier à PONT SAINTE MARIE où il possède une salle dédiée à la pratique du yoga et de la méditation.

Son but, est de faire passer une expérience vivante du Yoga Satyananda par sa bonne connaissance des pratiques et son ressenti personnel. Son enseignement permet à chacun de pouvoir devenir indépendant du Professeur et d'utiliser les techniques dans la vie de tous les jours, en dehors de la salle de Yoga.

Les premières séances font ressentir une profonde détente, une réelle paix intérieure, et nombreux sont ceux qui disent : "Cela fait longtemps que je n'ai pas dormi après la séance !" D'autres phrases prises à la volée au début des cours de Yoga ...

"Maintenant, quand j'ai mal, j'utilise l'expire, et ça marche..."

"Je suis moins stressée au travail..."

"J'attends avec impatience la séance de yoga que je ne manquerais sous aucun prétexte..."

. . .

Les cours particuliers de Yoga sont dispensés afin de permettre aux élèves anciens de pouvoir avoir une sadhana évolutive (pratique régulière du matin et du soir) afin d'améliorer certains problèmes de santé physique, mentale, et d'approfondir leur chemin spirituel.

 

LE SITAR et le DILRUBA

 

Il joue aussi du SITAR depuis 1998, Instrument à cordes très réputé dans la musique savante de l'Inde du nord (musique hindhoustanie), ce qui permet d'introduire un climat de détente et d'intériorité à certaines occasion à l'aide des sons. Il a appris avec Pandit Narendra Bataju depuis 1996 et transpose ce qu'il a appris sur le Dilruba depuis 2015. Le Dilruba étant un Sitar qui se joue avec un archet afin d'avoir un son plus continu et plaintif ressemblant au Sarangi.

Cette activité est développée avec la même approche utilisée dans le YOGA SATYANANDA : détente et intériorité. Le but est le même, arriver à se connaître, à s'accepter, à s'épanouir, à trouver le sens de la vie et à goûter la paix intérieure, ce trésor enfoui, ce divin qui est toujours là mais qui ne se voit pas !

 

 

 Interview du magazine "Bonheurs" avril 2014

(numéro spécial "coups de coeur" de juin 2014 pour leur annuaire des cours de yoga en France.

Quel est votre parcours/histoire dans le Yoga ?

Depuis tout petit, je suis attiré sur le sens de la vie. Mon père pratiquait le yoga en autodidacte à l'aide de livres.

Quand j'ai commencé à travailler en 1981, je me suis inscrit aux cours de Yoga à Lyon donnés par le premier professeur de Yoga de Lyon : Monsieur Marçais - un octogénaire souriant, rayonnant de paix et induisant le respect. A Lyon, j'ai aussi rencontré le grand maître bouddhiste Kalou Rinpotché.

Au fur et à mesure de mon avancée dans le monde du travail en tant que cadre dans l'industrie, je découvris la compétition, le stress, les valeurs humaines au placard, un monde fou où les gens ne sont pas vraiment heureux, même s'ils ont tout le confort matériel.

Je cherche donc une vie plus naturelle, m'inscris à beaucoup de stages de yoga et de méditation, jusqu'au jour où je pose un congés sabbatique afin d'effectuer une longue retraite de méditation dans un centre bouddhiste de tradition tibétaine. Les mois passent et depuis ma caisse de retraite, j'écris ma lettre de démission, libre de mener ma vie comme je le sens, en 1994 : une nouvelle naissance pour moi. Je pars ensuite en Inde plusieurs mois.

Revenu en France, sans travail, une amie me prête la maison de sa grand-mère dans la campagne troyenne du pays d'othe. J'y donne ensuite des stages de yoga tibétain dans un centre et des cours de méditation gratuits à Troyes durant plusieurs années. Je sentais que la plupart des gens avaient des difficultés à méditer : maîtriser le mental par le mental !!! Quelle gymnastique du cerveau ! Je compris donc que le Yoga permettrait à beaucoup d'aborder la vie intéirieure plus facilement à partir de leur corps ; et en plus de retrouver une forme équilibrée.

Pour cela, j'ai suivi une formation de 4 ans afin d'obtenir le diplôme de professeur de Yoga Satyananda reconnu par l'Union Européenne de Yoga (UEY) : un gage de professionnalisme pour l'enseignement de cette discipline que l'on peut enseigner sans diplôme ni formation en France ou avec des diplômes non reconnus.

J'ai ouvert un cours...cela fait 8 ans maintenant.

Pour quelles raisons vos élèves aiment-ils vos cours ?

Voici leurs réponses un peu en vrac :

- "Tu nous fais sortir des sentiers battus, des objectifs de la performance physique."
-"J'apprécie énormément la construction du cours, la qualité du silence ainsi que vos commentaires. Ils sont très importants pour donner du sens aux postures."
-"Le bien-être physique, moins de douleurs. Je me sens mieux dans mon corps."
-"Je trouve la paix intérieure, plus de sérénité face aux attaques quotidiennes."
-"Nos cours de yoga sont un cadeau de la vie."
-"Merci aussi pour cette belle salle qui nous accueille, dédiée uniquement à cette activité, toujours propre et disponible, donnant sur la verdure, les arbres et les oiseaux."
-"Pour l'ambiance amicale et professionnelle."
-"Ta période de retraite transparait dans ta façon d'être avec tes élèves."
-"Ta reconnaissance par le Kiné de la ville."
-"Le fait que tu ne vis pas du Yoga, que tu ne recherches pas "des clients"."