INTERIORISATION - MEDITATION

LES DIFFERENTS ETATS DE CONSCIENCE

On peut utiliser la classification : conscient, subconscient et inconscient. Dans le yoga on pourra retrouver ces 3 états dans ce que l'on appelle les 3 corps : grossier, subtil et causal.

  • Le corps grossier correspond au niveau physique et pranique, à l'état de veille, donc au niveau conscient,
  • Le corps subtil correspond au niveau mental grossier et mental supérieur, à l'état de rêves, donc au niveau subconscient,
  • Le corps causal correspond au niveau félicité, ce que l'on ne connaît pas, ce dont nous ne sommes pas conscient ni dans le sommeil, ni dans les rêves, ni dans la veille. Cela correspond au sommeil profond.

On distingue 4 sortes d'ondes dans le cerveau :

  • les ondes béta durant les activités extérieures,
  • les ondes alpha durant la méditation,
  • les ondes théta durant les rêves et activités du subconscient,
  • et les ondes delta durant le sommeil profond.

Le yoga réorganise les ondes du cerveau. Les ondes alpha et théta augmentent ce qui permet au système nerveux sympathique d'être plus fort et de ralentir.

20 mail

LA PAIX

Le silence n'est pas l'opposé du bruit !

Le yoga n'est pas l'expérience du contraire, ce n'est pas la paix opposée à l'action. Il ne faut pas rechercher l'expérience du contraire, de l'opposé lorsque nous pratiquons un exercice. Il ne faut pas attendre que la mer se calme. Il faut entrer dans les profondeurs. Là, il y a la paix (pratyahara), qu'il y ait du bruit ou pas à l'extérieur. Le bruit ne nous dérange plus. C'est ça le véritable silence. Il est aussi absence de concepts et de raisonnements qui nous séparent du réel. La rose est sans "pourquoi" et aussi sans "nom" !

La meditationemonsite

LA MEDITATION

Ce n'est pas une pratique ! C'est un état d'être. C'est une attention dynamique. Il y a prise de conscience sans effort et sans choix. C'est un état en harmonie avec la vie qui nous entoure. Ce n'est pas un mouvement du cerveau conditionné par l'éducation, la culture, la civilisation...

Nous pratiquerons différentes techniques de Pratyahara, Dharana pour amener sans technique à Dyana naturelle :

Pour les séances spécifiques de méditation des mardis soirs, le pratiquant devra pouvoir être assis de façon confortable, la colonne vertébrale droite pendant environ 1h. La pratique du hatha Yoga est donc vivement recommandée pour assouplir le corps et augmenter son niveau d'énergie.

  • Pratyahara : le retrait des sens, en utilisant aussi les exercices de pranayama et les bandhas et mudras.
  • Antar Mauna ou le silence intérieur , de façon progressive selon les 6 niveaux du YOGA SATYANANDA permettant de garder un regard intérieur sur soi et ses réactions tout en étant ouvert au monde, en bougeant, en regardant et en utilisant ses différents sens.
  • Trataka ou les exercices de concentration sur un objet. On distinguera les trataka externes et les trataka internes.
  • Ajapa japa et japa japa, les récitations de mantras avec visualisations.
  • Dharana ou concentrations sur dfifférents espaces intérieurs du corps.
  • Des méditations tantriques.
  • Des pratiques du nada yoga (yoga du son).
  • Elle rééquilibre et stabilise le système nerveux,
  • induit un état profond de repos,
  • encourage à la réparation des tissus endommagés,
  • augmente la capacité d'apprendre, de comprendre, de mémoriser,
  • augmente les réflexes,
  • améliore la santé psychique,
  • augmente la capacité à faire face au stress,
  • augmente la capacité de perception,
  • augmente la joie de la personne.

M ditation banc

 

LE COURS DE MEDITATION

Un cours spécifique pour l'approfondissement de l'état méditatif a lieu tous les mardis soirs : Séances de méditation.pdf

 L'EXPERIENCE, LE VECU

Le yoga Satyananda insiste pour que chacun puisse expérimenter des états, des sensations plus subtils que le corps et le mental. Le pratiquant est amené progressivement, par étapes et de façon scientifique vers ces états que l'on ne peut décrire qu'imparfaitement. Seule, la pratique menée à son terme dans des conditions parfaites de stabilité, de fixité et de détente permettra au pratiquant d'obtenir le vécu transmis par cette pratique. L'enseignant ne peut donner son vécu mais peut faire passer un vécu à l'étudiant. Ce sont ces résultats qui permettront au pratiquant de goûter les fruits du yoga, les niveaux de son être.

On peut goûter une certaine immobilité, une conscience qui est ni dans le corps, ni dans le mental, un équilibre, une simplicité, une autre notion d'espaces intérieur et extérieur, un lâcher prise, la conscience de l'observateur, du témoin, une distance avec nos émotions, un vrai regard sur soi, sur la vie, une tranquillité, la notion de vie, de mort, de naissance, la perception de ce qui est vibratoire, un silence particulier, la notion de vide, de compassion, de bonheur véritable, d'être...

Mais tout ceci ne sont que des mots. Seule la pratique permettra d'obtenir une expérience, une réalisation, une vraie compréhension (prendre en soi).

News

 

 

TARIF

Des cartes de 4 cours sont proposées et quand vous assistez à un cours une case est cochée sur votre carte. Ainsi vous ne perdez pas de cours en cas d'absence. Vous pouvez vous renseigner au 06 21 08 52 24 pour connaître le tarif en vigueur. Un demi-tarif est appliqué au personnes suivant les cours de yoga et aussi pour le conjoint. Les demi-tarif se cumulent.

 

DIFFERENCES ENTRE YOGA ET MEDITATION

Yoga et meditation mai 2015Yoga et meditation mai 2015 (112.1 Ko)

 

 LE YOGA ET LES CHRETIENS

 

Il n'y a pas d'incompatibilité à pratiquer le yoga et être chrétien. Le yoga est un ensemble de techniques qui mènent à des états en dehors de notre sphère sensible. Une fois que les techniques nous ont "déconnectées" de nos sens, de notre mental, de nos perturbations, notre conscience devient plus libre pour rejoindre "notre Idéal".

Différents types d'exercices seront utilisés :

  • Les postures permettant de connaître son corps avec ses raideurs et ses limites qui sont les reflets de notre histoire et de nos désirs. Les exercices corporels savamment menés permettront une augmentation de l'énergie, du souffle (pneuma) et de la faire circuler plus librement. La connaissance de soi et une ouverture verront le jour.
  • Les techniques permettant de détendre le corps, d'éliminer les douleurs, de rester assez longtemps dans une posture de méditation, d'oraison, de contemplation, la colonne vertébrale droite et la conscience alerte.
  • Les techniques qui permettent de se soustraire aux stimulis extérieurs des sens (la vue, les bruits principalement).
  • Les techniques utilisant le souffle et les verrouillages pour calmer instantanément les flux de pensées perturbatrices et les émotions.
  • Les techniques utilisées pour apprendre à "voir" clairement, au-delà du mental. Le pratiquant se met en relation intime avec son "Idéal" de plusieurs manières : séparé de son idéal qui peut se trouver à l'extérieur ou à l'intérieur ; ou encore en union intime avec son Idéal. Ces états permettent une communion profonde avec son "Idéal", qui ouvre la conscience vers un espace sans limite, l'intuition, la connaissance véritable. L'amour divin passe donc à travers nous par la puissance de l'Esprit saint qui se joint à notre esprit et l'anime. La pneumologie étant la science de l'Esprit Saint,  agir sur le souffle-prana, c'est favoriser l'expérience de l'Esprit Saint.

La méditation permet donc de s'ouvrir au mystère de la Trinité et progressivement, de prendre conscience de l'importance de s'ouvrir au "Père-Fils-Saint Esprit ; on prend conscience de la précarité du monde, du désenchantement et de la compassion.

Les obstacles sont chassés et la vie devient heureuse, joyeuse car la conscience est mue par le désir de s'ouvrir, de rejoindre le "Père", par le "Fils", plutôt que de s'accrocher aux biens de cette terre.

On vit dans le monde sans être de ce monde.

On apprend que chaque situation, chaque évènement vient de "Dieu" afin qu'on apprenne, qu'on progresse. Quand on se sent pris par une émotion, un problème, un soucis, notre observateur nous montre qu'on s'est "laissé prendre", on a quitté le "divin". Le lacher-prise à l'aide du souffle, du rappel, permet de se relier à notre "Idéal" (le Père, Dieu...), de retrouver sa source, sa vraie nature, la vraie Vie...et les maux de cette terre deviennet comme un rêve, comme un arc en ciel.

On peut donc ainsi "danser", aller comme une feuille légère menée dans les tourbillons de cette vie que nous "héritons".