LES POSTURES STATIQUES ET DYNAMIQUES

Certaines personnes me disent : "je ne peux pas pratiquer le yoga, je n'ai pas d'équilibre, ...et les postures sont trop difficiles pour moi, je ne suis pas souple..."

Le yoga est une façon de vivre et non une discipline. Nous avons toujours à progresser même si nous nous sentons très souple et équilibré. Il y aura toujours en nous, une partie à continuer à assouplir ou à équilirer qui ne sera peut-être pas du domaine physique.

De plus, nous parlons tous, nous cuisinons (enfin, pour les femmes en général). Le fait de ne pas être un académicien ne nous arrête pas pour parler. Le fait de ne pas être un grand chef d'un restaurant trois étoiles ne nous arrête pas pour cuisiner. Alors pourquoi ne pas vouloir travailler son corps, son mental et son esprit sans être un yogi ?

Le yoga est vraiment pour tous, la preuve, c'est que depuis des millénaires il est toujours bien présent et permettra sans doute une prise de conscience et un changement de nos comportements pas toujours bien équilibrés dans nos sociétés dites modernes.

L'ASANA : DEFINITION

Selon PATANJALI l'asana est une position physique où l'on est parfaitement à l'aise et en harmonie avec soi-même. Cette affirmation se rapporte aux conditions variées de flexibilité, d'adaptabilité et de confort que le corps est amené à rencontrer dans le yoga mais aussi dans la vie.

Nous pouvons classer les postures en différentes catégories :

  • les détentes,
  • les pawan muktasana,
  • les postures de méditation,
  • les postures à partir de vajrasana,
  • les postures debout,
  • les enchaînements de postures,
  • les extensions,
  • les flexions,
  • les torsions,
  • les postures inversées
  • et les équilibres.

10 mail

LES DETENTES

 

Nous pouvons être allongé sur le dos, la plupart du temps mais aussi sur le ventre et sur le coté.

Nous détendons le corps sachant qu'avec un guide la détente est certaine. Si nous essayons de nous détendre nous-même nous y mettons forcément une certaine volonté et un effort qui sont en contradiction avec la détente. Si un professeur dit "détendez-vous !" c'est qu'il n'a pas compris le principe de la détente.

S'il reste des tensions inconscientes dans le corps c'est en prenant conscience des différentes parties du corps qu'elles se dissoudront. D'inconscientes, elles passeront au niveau conscient.

Nous utilisons les rotations de conscience ainsi que les exercices de concentrations sur le souffle et différentes visualisations.

Nous atteignons ainsi les différents niveaux : physique, mentale et psychique.

La détente permet de se relâcher complètement, et de se revitaliser.

 

LES PAWAN MUKTASANA 

On distingue trois séries de Pawan Muktasana, exercices spécifiques du "Yoga Satyananda":

  • la série n°1 anti-rhumatismale,
  • la série n°2 anti-fermentation,
  • la série n°3 stimulante.

Ils sont accessibles à tous et garants d'une bonne santé. Pawan signifie "vent, souffle, énergie" comme prana et Mukta signifie "détente". Ce sont donc des postures qui éliminent les blocages du corps et du mental, empêchant la libre circulation de l'énergie.

Ils sont les premiers groupes des pratiques du Hata Yoga et un des plus importants car agissent de façon profonde sur le corps et le mental. Ils permettent d'installer les fondations de la pratiques du yoga en développant la souplesse, l'énergie, la santé mais aussi l'attention, la perception, la conscience du corps et des effets subtiles à différents niveaux de l'être.

Ils permettent :

  • de soulager la douleur, réparer ce qui a été endommagé et redonner de l'activité aux organes internes.
  • de travailler dans une atmosphère détendue et non compétitive entre les personnes.
  • de réduire la tension et la contraction des muscles et tendons. Ils les étirent et stimulent leur résistance et leur tonicité.
  • de stimuler la fabrication de la synovie pour nourrir, irriguer et protéger les articulations.
  • de répartir le lubrifiant synovial avec l'amplitude du mouvement.
  • d'éliminer les toxines et les gaz dans les articulations.
  • d'encourager la circulation veineuse.
  • de stimuler l'activité cardiaque / respiratoire et l'irrigation sanguine dans les zones paresseuses : dos, périnée.
  • d'équilibrer le système nerveux autonome.
  • de détendre le mental.

La première série agit sur les articulations. C'est un groupe de postures excellent pour les personnes ayant des rhumatismes, de l'arthrite, de l'hypertension, des problèmes cardiaques ou d'autres maladies ne permettant pas d'efforts violents. On en distingue les exercices :

  • pour les membres inférieurs : Padanguli naman, Goolf naman, Goolf chakra, Goolf ghoornan, Janufalak akarshan, Janu naman, Janu chakra, Ardha titali asana, Shroni chakra et Poorna titali asana.
  • pour les membres supérieurs : Mushtika bandhana, Manibandha naman, Manibandha chakra, Kehuni naman et Shandha chakra.
  • pour la nuque et le cou : Greeva sanchalanasana et ses différentes variantes.

La deuxième série agit sur le système digestif : l'absorption, la transformation et l'élimination. Elle cherche à fortifier ce système, ainsi que le système reproducteur. Elle agit sur la circulation veineuse (jambes lourdes, varices, hémorroïdes,...) afin de ramener le sang vers le coeur. Cette série est excellente pour les personnes souffrant d'indigestion, d'acidité, d'excès de gaz, d'absence d'appétit ou de constipation. Elle élimine les blocages dans l'abdomen et fortifie le système digestif. On en distingue :

  • Utthanpadasana, Chakra padasana, pada sanchalanasana, Supta pawanmuktasana, Jhulana lurhakasana, Supta udarakarshanasana, Shava udarakarshanasana et Naukasana.

La troisème série libère l'énergie des noeuds ay augmente le niveau d'énergie dans le corps. Elle agit efficacement sur la région pelvienne et dans le dos. On développe donc la chaleur jusqu'au bout des doigts. Elle a une action sur le système endocrinien (humoral donc sur les humeurs) en libérant l'énergie dans la colonne vertébrale. Cette série est excellente pour tous et particulièrement utile pour ceux qui manquent de vitalité, qui sont fatigués, dépressifs et pour les femmes enceintes de moins de trois mois et après la grossesse. On y trouve :

  • Rajju karshasana, Gatyatmak meru vakrasana, Chakki chalasana,
  • Nauka sanchalanasana, Kashtha takshanasana, Namaskarasana, Vayu nishkasana, Kawa chalasana et Udarakarshanasana.

 

 

LES POSTURES DE MEDITATION 

On enseignera différentes postures spécifiques pour les intériorisations ; sachant que tous les asanas permettent une prise de conscience intérieure.

  • Padmasana, Siddha yoni asana, Siddhasana, Swastikasana, Sukasana, Ardha padmasana et Nadu sandanasana entre autres.

 

LES POSTURES A PARTIR DE VAJRASANA

La posture de Vajrasana permet de comprimer la partie inférieure du corps (jambes, sexe) et d'ouvrir la partie supérieure : thorax, abdomen. Elle facilite donc la digestion, la calme mental et la circulation des énergies du bas vers le haut. On distinguera différents exercices à partir de cette posture de base :

  • Simhasana, Virasana, Ananda madirasana, Padadirasana, Bhadrasana, Supta vajrasana, Shashankasana, Marjariasana, Shashank bhujangasana, Vajra pranamasana, Ardha ushtrasana, Ushtrasana et Vyaghrasana.

LES POSTURES DEBOUT

La station debout normale accentue les courbures physiologiques. Elle nécessite une tonicité de base et une certaine souplesse musculaire pour maintenir un équilibre stable. Elles procurent endurance, résistance et patience. On enseignera des exercices aussi bien statiques que des enchaînements dynamiques :

LES EXTENSIONS

D'un point de vue symbolique; elles ouvrent le corps pour se tourner vers le monde. Elles sont stimulantes et contrecarrent l'action de la pesanteur et de la vielliesse en demandant force et énergie. Elles ouvrent la poitrine et encourage à l'inspire.

D'un point de vue physique, elles tonifient les muscles qui soutiennent la colonne vertébrale. Elles corrigent les écrésements disquaux, la scoliose. Elles musclent le dos et de façon égale à droite comme à gauche. Elles améliorent donc la station debout. Elles purifient le sang en augmentant sa circulation dans le dos.

D'un point de vue interne, elles étirent les abdominaux et le ventre ainsi que tous les nerfs spinaux qui partent de chaque vertèbres ce qui améliore l'activité de chaque organe. En alternat extension et repos, elles permettent de faire travailler les deux systèmes sympatique et parasympatique.

D'un point de vue psychologique, elles aident à affrontervla vie, les difficultés, les replis sur soi... Elles obligent à briser se carapace en remodelant et reconstruisant la personnalité. Les tensions subconscientes, les complexes de la personnalité se réfléchissent dans le dos, ce qui provoquent des zones de raideur ou une trop grande souplesse.

Les maux de dos sont un mal de notre société d'aujourd'hui. On enseignera  de façon progressive :

  • Bhujangasaga, Sarpasana, Tiryaka bhujangasana, Matsyasana, Shalabhasana, Ardha shalabhasana, Dhanurasana, Saral dhanurasana, Grivasana, Kandarasana, Setu asana, Sirsha padasana, Ardha Chandrasana, Utthan prishtasana, Gomukhasana et Chakrasana.

 

LES FLEXIONS

Contrairement aux postures d'extension, les flexions utilisent la gravité. Elles sont donc passives.  D'un point de vue physique elles étirent et tonifient les muscles rachidiens. Elles assouplissent les muscles dorsaux.  Elles sont en général utilisées pour soulager les douleurs du dos. Elles sont favorable à la moelle épinière donc pour le cerveau. Elles compriment la cage thoracique, liées à l'expire donc à la détente. Elles favorisent la circulation dans la colonne vertébrale. Les informations nerveuses, sanguines, circulent donc bien vers les organes internes. Elles fait aussi travailler les hanches et le bassin.

D'un point de vue psychologique, ce sont des postures d'introversion, favorables pour ceux qui ont du mal à fléchir, à être humbles, à être rigide... Les personnes qui sont bloquées par la peur ont le dos bloqué. Elle forme une carapace et ferment leur thorax. Les flexions avant court-circuitent donc le mental dans cette position. La ville favorise les tensions mentales ce qui augmente la raideur physique. On enseignera :

  • Pashimottasana, Pada prasar pashimottasana, Janu sirshasana, Sirsha angushta yogasana, Pada hastasana, hasta pada angushtasana, Meru akarshanasana, Utthita sirshasana, Utthita janu sirshasana, Eka pada padmottanasana, Kurmasana, Dhanur akarshanasana, Hanumanasana, Brahmacharuasana, Iragny gharba asana et Saithalyasana.

LES TORSIONS

Elles sont très importantes pour la santé de la colonne vertébrale. Elles la rendent plus souple et stimulent les nerfs rachidiens. Ells ont aussi une forte influence sur les muscles abdominaux par étirement d'un coté et compression de l'autre. Il y a massage des organes de l'abdomen. Elles augmentent donc la vitalité, stimulent les organes et régénèrent les tissus.  D'un point de vue psychologique elles vont avoir un impact sur le contrôle et la maîtrise dans des situations "tordues" de la vie. Cela permet d'apprendre à se détendre dans des "noeuds" et de dénouer certaines situations. Elles donnent au corps et au cerveau les possibilités de cela en l'expérimentant. Nous distinguons :

  • Ardha matsyendrasana, Parivritti janusirshasana, Meru wakrasana et Bhu namasana.

LES POSTURES INVERSEES

Eles changent l'action de la gravité du corps et améliorent donc la santé. Elles aident à supporter une plus grande charge de travail sans fatigue. Le sang arrive à la tête, nourrit les neuronnes, chasse les toxines, réajuste les réflexes et stimule le fonctionnement intellectuel. La richesse du sang qui arrive dans le cerveau, active la glande pituitaire qui est le chef d'orchestre de toutes les autres glandes endochrines, donc active la production de toutes les hormones et agit sur les humeurs, les émotions;

Elles accélèrent les pensées, l'adaptabilité, la confiance en soi, la force mentale, la résistance au travail. Elles soulagesnt la zone lombaire et corrigent les mauvaises positions.

Le sang et la lymphe des jambes sont ramenés dans le coeur. Cela est aussi favorable contre les hémorroïdes.

Les organes internes sont retournés, massés et nettoyés. Cela procure une action thérapeutique au niveau du système digestif.

La respiration s'approfondit. Elles sont excellentes contre l'asthme par élimination du mucus.

Enfin, ce sont des postures de rajeunissements du cerveau et du corps.

D'un point de vue psychologique elles permettent de diminuer l'anxiété et le stress. Elle ssont favorables à la méditation. Elle s affinent la conscience, et permettent qu'elle soit accessible à des niveaux plus subtils du mental.

Elles obligent à se repérer dans l'espace, à changer les repères du cerveau. On obtient d'autres points de vue, attitudes, éclairages de notre personnalité.

Elles permettent aussi de sublimer l'énergie sexuelle en énergie spirituelle par inversion du sens de la circulation.

De nombreuses postures sont enseignées de façon progressive à tous :

  • Bhumi pada mastakasana, Murdhasana, Sirshasana, Salamba sirshasana, Niralamba sirshasana, Kapali asana, Sarvangasana, Viparita karani asana, Purwa halasana, Halasana, Druta halasana, Ardha padma halasana et Stambha asana.

LES EQUILIBRES

Ce sont des postures qui permettent d'apporter un sens de l'équilibre et la coordination des mouvements entra les différentes parties du corps. On garde son énergie pour ce que l'on doit faire. Elles demandent une fixité du regard donc une concentration sur un point ce qui permet au mental de se fixer et de se calmer. L'harmonie se développe. On deviendra plus maître de soi et en harmonie avec les autres. Le système nerveux s'améliore et le stress diminue ainsi que l'anxiété. Une grande quantité d'équilibres peut être enseignés provenant principalement de :

  • Eka pada pranamasana, Garudasana, Bakasana, Eka padasana, Kakasana, Eka pada kakasana, Ardha padma padottanasana, Ardha baddha padmottanasana, Padma parvatasana, Meru dandasana, Utthita hasta meru dandasana, Ashwa asana, Vashishthasana, Vatayanasana, Natavara asana, Shiva asana, Nataraj asana, Utthita hasta padangulasana, Dwi hasta kurmasana, Santolasana, Pada angushtasana, Niralamba paschimottanasana et Hamsasana.

 

.

 

 

AVANTAGES PAR RAPPORT AUX AUTRES SPORTS

  • Demande peu d'énergie.
  • Le yoga est calmant, le pratiquant ne ressort pas fatigué à la fin de la séance.
  • Il évite et guérit certaines maladies, les tensions.
  • Il peut être pratiqué quel que soit l'age, on peut le continuer toute sa vie.
  • Il agit sur le psychisme, donc guérit certaines maladies.
  • Il améliore tous les systèmes (respiratoire, circulatoire, endocrinie, nerveux, ...)
  • Il régénère les organes perturbés.
  • Il permet le retrait des sens, la concentration, la méditation et la réalisation.

L'EXPERIENCE

Le yoga permet de se connaître par l'expérience et non pas par la réflexion.

S'astreindre à bien faire une position permettra de cultiver la position du mental correspondante. Cette qualité rejaillira dans la vie de tous les jours.

Une pratique régulière permettra de garder un objectif constant et d'avoir un mental plus fidèle à un objectif.

Dans la posture, on apprend ce qu'il faut faire pour corriger sa position, sa respiration afin d'atteindre sa perfection. Le mental acquiera aussi les qualités pour se corriger, pour voir ce qu'il faut corriger.

Dans la posture on apprend à voir ses pensées, on apprend à mieux se connaître.

On apprend à faire face à la douleur, à la déception, on acquiera la compassion..

Dans la posture physique on apprend à sentir nos blocages. Les mouvements du corps permettent d'élargir nos pensées, notre conscience, nos attitudes mentales. A chaque position nous changeons d'état d'esprit. Nous nous apercevons que nous sommes capable de changer d'idée, de point de vue, de choix, de vie... Notre avenir se calme, s'assouplit, peut être modifié.

L'utilisation de l'observateur, le témoin (Drashta) permettra d'être moins atteint pas ses émotions. Si on les voit, c'est qu'on y est moins atteint ! Il nous permettra :

  • de se regarder tel que l'on est,
  • de s'accepter,
  • de travailler sur soi, de mieux connaître les matériaux qui nous conditionnent, l'inconscient, le subconscient,
  • de faire des choix adéquats grâce à une meilleure discrimination,
  • d'installer des équilibres

 

LA VIE QUOTIDIENNE

Selon SWAMI NIRANJAN : "Si l'asana n'agit que le temps consacré à la pratique, son objectif n'est pas atteint(...) Que se passe-t-il ensuite quand nous avons quitté la pose et retrouvé le mauvais maintien dont nous avons l'habitude ? La similitude et l'éveil ressenti au cours de l'exercice disparaissent."

 

A essayer...et n'oubliez pas quelques exercices par jour qui ne peuvent durer que 5 minutes...et allez voir l'album...